+84 943 920 555 WhatsApp

info@indo-pacifictravel.com

Top
Jeux de « Tò He » - Indo-Pacific Vietnam Travel
fade
4701
post-template-default,single,single-post,postid-4701,single-format-standard,mkd-core-1.1,mkdf-social-login-1.0,mkdf-tours-1.2,voyage-ver-1.2,mkdf-smooth-scroll,mkdf-smooth-page-transitions,mkdf-ajax,mkdf-grid-1300,mkdf-blog-installed,mkdf-breadcrumbs-area-enabled,mkdf-header-standard,mkdf-sticky-header-on-scroll-down-up,mkdf-default-mobile-header,mkdf-sticky-up-mobile-header,mkdf-dropdown-default,mkdf-header-style-on-scroll,mkdf-fullscreen-search,mkdf-fullscreen-search-with-bg-image,mkdf-search-fade,mkdf-side-area-uncovered-from-content,mkdf-medium-title-text,wpb-js-composer js-comp-ver-5.0,vc_responsive

Jeux de « Tò He »

Jeux de « Tò He »

Considéré comme un trait original de la culture populaire des Vietnamiens, le tò he joue un rôle important quant au maintien des traditions et de l’identité culturelle du peuple chez les jeunes. Son origine est encore mystique. En fait, on ne sait pas qui a crée ce jouet et depuis quand il se propageait dans la plupart de delta du fleuve Rouge. Toutefois, il reste seulement le village artisanal de Xuan La (commune Phương Dực, district Phú Xuyên, capitale Hanoï) qui est réputé depuis longtemps pour le « Tò he ». Auparavant, on rencontrait toujours l’image des artisans talentueux formant ce jouet original dans toutes les fêtes de village. Actuellement, le « Tò he » attire la curiosité des enfants notamment, des jeunes et même des voyageurs étrangers. Vous pouvez facilement en acheter un dans les parcs, les zoos et les sites touristiques à Hanoï.

Les tò he sont des jouets populaires depuis très longtemps. Autrefois très prisés par les enfants, toute une série d’activités dynamiques autour du modelage de ces figurines s’était développée. Mais, au fil du temps, de nouveaux jouets ont fait leur apparition, faisant de l’ombre à leurs prédécesseurs.

Pour faire le tò he, les matériaux sont souvent ceux qui sont simples et disponibles : pâte de riz gluant, colorants (extraits de fruits et d’herbes), et une tige de bambou. Les matériaux et les outils sont toujours conservés dans une petite caisse en bois. Il est donc plus facile de la transporter n’importe où. Le «  to he » est mangeable. Autrefois, on utilisait souvent la couleur dérivée des plants. Par exemple, on avait le jaune de sophora ou curcuma, le rouge de momordique ou gardénia, le vert d’indigotier ou galanga et le noir de suie. Les restes ont été formés par le mélange de couleurs fondamentales. Aujourd’hui, on préfère bien le colorant alimentaire en raison de son utilité.

Un tò he peut représenter un personnage, différents héros, un animal, une fleur, ou toutes les belles choses que l’on trouve dans les contes d’histoire. En jouant le tò he, les enfants peuvent acquérir les connaissances de la culture ou de l’histoire du pays. Cependant, ce jouet se fait à la demande de clients. Après quelques minutes avec patience, vous aurez un « Tò he » comme ce que vous voulez. Garanti, ce temps est trop court pour tous, parce que vous êtes littéralement  fascinés de regarder les mouvements magiques des doigts des artisans.

La mondialisation, mais aussi, pour le Vietnam, l’intégration au monde, a des conséquences certaines sur le plan culturel, mettant en danger le métier de fabriquant de jouets populaires.

La plupart des professionnels sont âgés, et peu de jeunes de Xuân La veulent reprendre le flambeau. Et ceux qui restent doivent lutter contre de nombreux problèmes financiers, parfois insolubles. En effet, de nos jours, les jouets et jeux chinois, bon marché, très variés, domine le marché au Vietnam.

Comme d’autres métiers traditionnels, les tò he rencontrent des difficultés en termes de marketing, et sont difficilement exportables du fait qu’ils sont constitués de pâte de riz, qui se conserve mal : La durée de vie d’un tò he est de 3 à 30 jours, selon l’artisan, la température et la conservation de la figurine. La ville de Hanoï a mis en place des rues piétonnières autour du lac Hoàn Kiêm du vendredi 19h au dimanche minuit. Depuis le lancement de ce projet le 1er septembre dernier, le nombre d’habitants et de touristes qui les arpentent les week-ends ne cesse d’augmenter.

 

 

 

 

No Comments

Leave a Reply:

You don't have permission to register